Les forêts humides et tourbeuses

Habitats ou habitats d'especes D'interêt communautaire concernés 

-  Boulaies pubescentes tourbeuses de plaines (44.A1 - *91D0)

- Chênaies pédonculées à Molinie bleue (41.51 – 9190)

 Eléments de description

Les Boulaies pubescentes tourbeuses se développent sur des sols tourbeux très épais, engorgés en permanence. Ils sont dominés par le Bouleau pubescent présent en populations assez clairsemées. Le tapis herbacé recouvre le sol de façon continue, et est localement constitué d'un tapis de sphaignes. On la trouve parfois en mélange avec l'aulnaie boulaienà Molinie.

Les Chênaies pédonculées à Molinie bleue sont constituées d’un peuplement très ouvert de Chênes pédonculés accompagné de Bouleaux et de Trembles, avec une strate arbustive limitée aux saules et à la Bourdaine et un tapis herbacé constitué par un peuplement continu de Molinie bleue. Sur le site, elles sont localisées en fond de vallée ou au niveau des dépressions humides des versants sur sols hydromorphes.

 Intérêt ecologique et patrimonial

  • les forêts humides et tourbeuses sont une infrastructure naturelle qui contribue fonctionnellement au soutien d'étiage et atténue l'effet des crues en stockant l'eau ;
  • les forêts tourbeuses permettent de retracer l'histoire des climats et les évolutions de la couverture végétale depuis les dernières glaciations par le biais d'analyses ;
  • les forêts tourbeuses abritent des groupements végétaux et une flore (la Prêle des Bois, le Crépis des Marais…protégées en Bourgogne) spécifiques et rares à l’échelle européenne, présents sur des surfaces très limitées ;
  • la boulaie mixte pubescente et verruqueuse à chêne pédonculé est une formation rare, qui permet l'observation d'un stade d'évolution unique dans le Morvan.

Exigences écologiques

  • un engorgement permanent de la nappe d'eau
  • un caractère acide et oligotrophe des sols tourbeux et des eaux d'alimentation

Dynamique naturelle, etat de conservation actuel, et facteurs d'évolution

Les boulaies tourbeuses sont issues, soit :

  • de l'évolution naturelle très lente, des tourbières hautes actives parvenues à un stade terminal,
  • d'un boisement accéléré par une modification ancienne du fonctionnement hydrologique ayant provoqué la minéralisation superficielle du sol (exploitation pastorale de la tourbière) favorisant la colonisation par les Bouleaux.

La poursuite de l'assèchement conduit à l'arrivée d'essences moins résistantes aux excès d'eau telles que le Bouleau verruqueux et le Chêne.

Elles peuvent exister en peuplements localisés, en place et sous forme la forme de faciès enrésinés localement.

Les Chênaies pédonculées à Molinie sont naturellement issues du boisement de dépressions engorgées à Molinie. Une hêtraie chênaie de sols engorgés peut par dégradation forte (coupes trop intensives) donner une chênaie pédonculée à Molinie (remontée de la nappe). Le tapis parfois très dense de Molinie peut freiner la régénération naturelle du peuplement.

Menaces sur le site

  • Enrésinement ;
  • Dégradations lors des travaux forestiers sur les peuplements ou sur les sols ;
  • Perturbations quantitatives ou qualitatives de l'eau (coupes rases forestières, modification des écoulements).

Pratiques actuelles

Ces forêts humides ou tourbeuses sont très peu productives en raison des contraintes édaphiques constituées notamment par l’engorgement en eau et une fertilité faible à très faible. Leur valeur forestière intrinsèque est quasi-nulle mais lorsqu’elles sont incluses au sein d’unités de gestion plus productives elles souffrent de l’homogénéité du traitement en particulier de l’enrésinement.

Bonne pratique

Non–intervention compte tenu des contraintes édaphiques constituées notamment par l’engorgement en eau et une fertilité faible à très faible.

Au dela de la bonne pratique

Gestion conservatoire (suppression des éventuels semis d’essences n’appartenant pas au cortège spontané).

autres

  • Information et sensibilisation des usagers ;
  • Suivi scientifique

 

 

Forêt tourbeuse ©A.Corbeaux


Parc Naturel Régional du Morvan
Maison du Parc
58230 Saint-Brisson
tel : 03 86 78 79 00