Les stages

 

L'équipe Natura 2000 accueille et forme régulièrement des stagiaires provenant de différents horizons. Cette page présente les derniers stagiaires et les études qu'ils ont menées.

 

  • Stages 2021 :

Clara BUREAU a réalisé un stage de 3 mois sur le suivi des populations de moules d'eau douce (moules perlières et mulettes épaisses) dans la Cure et le Cousin. Ce bilan précède une étude sur l'état des cours d'eau qui débutera en 2022. Huit stations ont été prospectées sur la Cure et le Cousin, en appliquant la méthode de Capture - Marquage - Recapture (CMR) à positionnement géographique afin de limiter la perturbation des individus. Les densités de populations sont très faibles (entre 0,04 et 0,28 individus au m²) mais se maintiennent dans les deux rivières. Il est encore trop tôt pour conclure sur les effets des travaux de restauration des cours d'eau terminés en 2017.

 

Vincent HORTEGAT a effectué son stage à la Société d'histoire naturelle d'Autun mais a travaillé avec le Parc pour mettre en place une méthode de suivi du Sonneur à ventre jaune sur différents sites Natura 2000 de Bourgogne, et notamment le site " Bocages, forêts et milieux humides du Sud Morvan ". Les résultats de son études sont disponibles ICI.

Augustine HOUIS nous a accompagnés en stage d'observation.

 

  • Stages 2020 :

Stagiaire pour 6 mois dans l'équipe Natura 2000 du Parc, Jules DUPLAN a fait le bilan des Mesures Agri-Environnementales et Climatiques (MAEC) contractualisées entre 2015 et 2019. Avant la future programmation de la PAC, le but du stage était d'évaluer l'influence des MAEC sur la situation socio-économique des exploitants agricoles et sur les pratiques des agriculteurs. Il a pour cela réalisé des entretiens auprès des exploitants, associés à des questionnaires, et a initié des pistes d'évaluation sur l'influence écologique des pratiques agricoles.

Ariane VIVIEN a réalisé son stage de deuxième année de master « Agroécologie, sociétés, territoires », à Agroparistech, avec une approche particulière autour de la question de l’évolution des conceptions des gestionnaires sur les tourbières. Pour y répondre, elle a interrogé des gestionnaires sur leurs pratiques et leurs représentations de ces espaces naturels. Elle a ainsi retracé l’histoire de l’objet « tourbière » aux échelles internationale, nationale et à l’échelle du PNR du Morvan, afin de saisir comment est né et s’est construit au XXe siècle l’intérêt pour les tourbières du point de vue des politiques publiques et des connaissances scientifiques. Ensuite, elle s’est appuyée sur une étude de cas, le site RNR de Montbé dans le Morvan. En retraçant l’évolution de la gestion de ce site, il est apparu que celle-ci dépendait non seulement des contextes politiques et de l’état des connaissances scientifiques, mais également des gestionnaires en tant que sujets actifs. Les actions de gestion sont guidées par les représentations des acteurs et actrices impliquées, ainsi que les sensibilités traduisant une vision du monde et de l’organisation entre les humains et les milieux.

Clarisse DELINE est étudiante en BTS Gestion et Protection de la Nature, stagiaire dans l'équipe pendant 8 semaines. Elle a réalisé une étude de faisabilité sur la plantation d'arbres isolés sur le site Natura 2000 "Bocages, forêts et milieux humides du Sud Morvan", afin de pérenniser leur présence dans le bocage morvandiau. Les retours d'expérience recueillis grâce aux questionnaires ont permis d'établir les meilleurs moyens techniques à mettre en place pour les plantations de haies ou d'arbres isolés (protections adaptés, coûts...).

Un stage de 5 semaines a été réalisé au château de Villargoix par Jean GUINAMARD, afin de suivre la colonie de chauves-souris et proposer des actions et aménagements afin de les protéger.

 

  • Stage 2019 :

Léa CHAZALVIEL a intégré l'équipe Natura 2000 durant 6 mois pour son stage de fin d'études, dans le cadre de son Master 2 d’Ecologie de la conservation et Ingénierie écologique à l’université Paris Saclay. L'objectif de son stage était de réaliser une méthode de suivi des îlots de sénescence sous contrat Natura 2000 et d’en réaliser l’état des lieux initial sur deux îlots du Mont Beuvray et un de Chastellux-sur-Cure.

L’exploitation des forêts réduit trop souvent le cycle de vie des essences forestières à la moitié de leur longévité naturelle, au détriment des phases de vieillissement et de mortalité alors très peu représentées dans les peuplements. La gestion durable de la forêt, voire l'absence de gestion, permettent de favoriser la présence de bois mort et de bois en décomposition ainsi que le développement d’arbres de très gros diamètres. Ces ressources sont essentielles pour le maintien de 20 à 25 % de la biodiversité forestière en Europe. De nombreuses espèces de champignons, d’insectes, de chauves-souris ou d’oiseaux sont en effet dépendantes de ces milieux à un moment de leur cycle de vie. Leurs actions sur l’écosystème forestier concernent, entre autre, le bon déroulement du cycle de la matière, essentiel au bon état de conservation de la forêt. Or, une forêt en bon état est résiliente, c’est-à-dire qu’elle est capable de s’adapter aux stress et perturbations environnants. En ces temps de changements climatiques, la résilience des écosystèmes forestiers est essentielle d’après la Stratégie Nationale pour la Biodiversité. Mon travail de stage a été de réaliser une méthode générale de suivi de l’état de conservation des habitats d’intérêt communautaire présents sur les îlots de sénescence sous contrat Natura 2000. J’ai ensuite mobilisé cette méthode pour décrire l’état initial de l’îlot de sénescence de Chastellux-sur-Cure et de deux îlots du Mont Beuvray.

 

  • Stages 2018 :

Le PNR du Morvan a accueilli, au 1er semestre 2018, deux stagiaires dans l’équipe Natura 2000. Eponine PAUL, élève de 1ère Sciences et technologie de l’agronomie et du vivant et Louis BRIAT élève de BTS Gestion et Protection de la Nature. Louis, qui était à la Maison du Parc pour 8 semaines, a réalisé un inventaire sur la Renouée du japon, une espèce exotique envahissante qui se propage sur les bordures de routes et de cours d’eau. Le but de son stage était d'améliorer les connaissances du Parc sur la localisation et la caractérisation des stations de Renouée en sites Natura 2000 « Vallée de la Dragne » et « Sud Morvan ». Eponine était présente pour 4 semaines. La problématique de son stage était centrée sur le bocage dans le site du Sud Morvan : « Maintien du système bocager du Sud-Morvan : quels enjeux, quelles actions ? ». Elle a intégré le projet « A la découverte de mon bocage » qui consiste à sensibiliser le jeune public à l’importance du bocage. 


Parc Naturel Régional du Morvan
Maison du Parc
58230 Saint-Brisson
tel : 03 86 78 79 00