Les Pelouses amphibies

Habitats ou habitats d'especes D'interêt communautaire concernes

- Pelouses à Littorelles (21.311-3110).

- Habitat d’espèce du Flûteau nageant (1831)

 Eléments de description

Cet habitat est constitué par la végétation des berges exondées sableuses des bords de l’étangs. Il se présente sous la forme d’un gazon peu stratifié d’herbes très peu élevées. Cette végétation se distingue notamment par son caractère amphibie et sa pauvreté en espèces, les communautés végétales pouvant être réduite aux populations de Littorelles.

C'est également dans ces étangs que se développe le Flûteau nageant.

 Intérêt ecologique et patrimonial

Des groupements végétaux et une flore (Flûteau nageant, Littorelle à une fleur et Isoète des Lacs respectivement protégés et menacés au niveau national) relictuels, très rares et hautement spécialisé à leurs conditions de milieux, aux surfaces réduites sur les bordures d’étangs.

Exigences écologiques

  • un caractère acide et oligotrophe des eaux ;
  • une alternance d'immersions et d'exondations des berges ;
  • un éclairement suffisant des berges.

 Dynamique naturelle, etat de conservation actuel, et facteurs d'évolution

La stabilité de cet habitat est garantie par les exondations estivales, dues à l'évaporation, qui amènent périodiquement à une régression de la couverture végétale et constituent des conditions très contraignantes pour la végétation peu adaptée.

L'arrêt des exondations estivales, provoquerait à terme le remplacement par des groupements végétaux plus banals composés de plantes aquatiques flottantes ou nageantes adaptées à ces nouvelles conditions.

Un enrichissement de l'eau favoriserait la concurrence par les Potamots, les Rubaniers ou les Callitriches, précédant la disparition de l'habitat. Les autres facteurs de régression particuliers au Flûteau nageant sont mal connus

Menaces

  • Destruction physique des habitats causés par le piétinement ;
  • Rétablissement du remplissage estival des étangs et stabilisation des niveaux d’eau ;
  • Envasement naturel très progressif des grèves sableuses ;
  • Perturbations qualitatives des apports d'eau par enrichissement.

 Pratiques actuelles

  • Pêche de loisir ;
  • Fréquentation touristique pédestre.

Au dela de la bonne pratique

  • Gestion conservatoire des étangs par :
  • Gestion de la fréquentation ;
  • Rajeunissement si besoin des grèves sableuses ;
  • Contrôle des niveaux d'eau des étangs préservant les exondations estivales ;
  • Contrôle, si besoin, des végétaux aquatiques concurrents par fauche en fin de période végétative estivale ;
  • Contrôle si besoin du boisement des berges.

 autres

  • Information et sensibilisation des usagers (panneaux d'information sur les secteurs sensibles) ;
  • Suivi scientifique.

 


Parc Naturel Régional du Morvan
Maison du Parc
58230 Saint-Brisson
tel : 03 86 78 79 00