Vous êtes ici

Chantier de restauration d'un habitat forestier prioritaire

Date de l'actualité: 
07/11/2016

Les Gorges de la Canche constituent un site remarquable d’une grande valeur écologique et paysagère. Les forêts de ravin qui les occupent sont, en effet, un habitat d’intérêt prioritaire en Europe, hébergeant une faune et une flore originales. C’est pourquoi l’ensemble des Gorges est intégré au site Natura 2000 de la Vallée de la Canche dont le Parc naturel régional du Morvan est l’animateur.

 

Des résineux y ont été plantés par endroits dans les années 1960 (grâce aux aides du Fond Forestier National) et sont, aujourd’hui, arrivés à maturité. Cependant, ils sont d’une valeur économique assez faible du fait de conditions médiocre pour leur croissance et surtout de la configuration des lieux qui rend leur exploitation très difficile et donc coûteuse.

 

Pour restaurer la valeur écologique des Gorges de la Canche, il a été permis de mobiliser une subvention de l’Etat et de l’Europe par le biais du contrat Natura 2000 qui prend en charge le surcoût d’exploitation et notamment le recours à un mode de débardage alternatif à l'aide de chevaux (par rapport à un chantier classique avec abatteuse et tracteur forestier).

 

 

Près de 4 ha de résineux vont donc être exploités durant la deuxième quinzaine d’octobre avec ces techniques de débardage peu habituelles dans le Morvan. En effet, la pente très forte et la fragilité du milieu naturel limitent l’intervention des machines couramment employées. Ce sont donc des chevaux qui vont acheminer les arbres abattus à la main vers des points relais plus accessibles où ces arbres seront tirés par un câble jusqu’à la route située en contre-bas. Ils pourront alors y être façonnés par une machine et chargés sur des camions.

 

 

 

L’Office National des Forêts (ONF) coordonne ce chantier pour le compte de la commune de Roussillon-en-Morvan, dont il est le gestionnaire.
L’ONF a fait appel à une entreprise morvandelle pour le câblage des arbres jusqu’à la route. Et ce sont quatre entreprises de débardage à cheval venant de tout le quart Nord-Est de la France qui assureront les travaux de traction animale.

 

Le Parc naturel régional du Morvan a, quant-à-lui, assuré la concertation entre la commune, les services de l’Etat et le gestionnaire pour faire aboutir une solution administrative et financière qui permette la prise en charge du surcoût de ce mode d’exploitation grâce à un contrat Natura 2000.

 

 

 

Après cette intervention, l’objectif est de permettre le retour de la forêt de ravin originelle, ce qui n’aurait pas été soutenable financièrement sans le financement Natura 2000.

 

Parc Naturel Régional du Morvan
Maison du Parc
58230 SAINT BRISSON
tel : 03 86 78 79 00